Présentation


La valorisation du capital humain est certainement l’enjeu le plus important des prochaines décennies pour tous les systèmes économiques. Par conséquent une nouvelle discipline est en train de naître : elle se propose de développer et de transmettre les méthodes permettant d’optimiser les cultures organisationnelles pour faire face au changement et à la complexité.

Pour le spécialiste en Human Systems Engineering, cela présuppose une compréhension précise des interfaces et des articulations entre les individus, les cultures des groupes et des départements et la réalité d’une organisation dans son ensemble. Il doit développer les compétences "d’architecte" de tous les aspects non-tangibles de l’organisation, les résultats économiques n’étant qu’une résultante du management de ceux-ci.

Pour réussir, il faut aussi se tenir à l’écart des modes, qui sont dans le management presque aussi changeantes que dans le domaine vestimentaire. Human Systems Engineering offre une approche fonctionnelle intemporelle, puisqu’elle est basée sur les principes qui régissent les systèmes vivants.

"La nature est une entreprise qui a deux milliards d’années et qui n’a pas encore fait faillite." (Frederic Vester)

Dans cette optique, le Master of Advanced Studies in Human Systems Engineering a pour vocation de placer au centre du débat tous les aspects non-tangibles qui président au succès ou à l’échec d’une organisation, qui influencent sa pérennité ou son déclin.

Mais avant tout le HSE est un team composé non seulement de l’équipe enseignante, mais aussi des étudiants et des alumni. Ceux-ci ont des savoirs, des aptitudes et des expériences qui enrichissent le dialogue et – au fil des ans - les contenus des programmes. Plus encore, ils sont les porteurs des désirs et des projections par rapport au futur de la société et influencent par conséquent les développements de société à l’articulation entre le « micro » et le « macro ».